Quelques définitions concernant l’entomophagie

Économie circulaire : un « système de production, d’échange et de consommation visant à optimiser l’utilisation des ressources à toutes les étapes du cycle de vie d’un bien ou d’un service, dans une logique circulaire, tout en réduisant l’empreinte environnementale et en contribuant au bien-être des individus et des collectivités » (source : Pôle québécois de concertation sur l’économie circulaire).

Entomoculture : élevage d’insectes qui vise à produire ou à commercialiser des insectes à diverses fins : utilitaires, études scientifiques, nourriture directe ou indirecte, ou pour une activité commerciale. Il peut également être un passe-temps. La création de la chaire de leadership en enseignement de la production et de la transformation primaire d’insectes comestibles de L’Université Laval aura pour premier objectif d’intégrer des notions d’entomoculture dans les cours du baccalauréat en sciences animales, puis de créer des cours spécifiques à cette discipline pour les étudiants du deuxième et du troisième cycle. « À terme, j’aimerais que les collègues et les étudiants viennent à considérer l’élevage d’insectes de la même manière que les autres productions animales. Ce sont les mêmes principes fondamentaux, mais à plus petite échelle », explique M. Grant Vandenberg.

Entomophagie : consommation d’insectes par les humains ou les animaux.

Entomotechnologie (entotechnologie) : ensemble d’approches techniques permettant la production en masse d’insectes souvent appliquée pour valoriser les résidus organiques (aussi appelée surcyclage ou encore biotransformation). Il s’agit aussi de technologies basées sur l’utilisation des insectes en vue de développer des solutions innovantes face aux défis actuels de la société.

Surcyclage (ou suprarecyclage) : Action de récupérer des matières résiduelles pour les convertir en produits de qualité ou d’utilité supérieure, donc une forme de recyclage « par le haut » (upcycling en anglais), par rapport aux formes de recyclage qui réduisent la valeur des produits finis (downcycling en anglais). Dans le monde des entomotechnologies, le surcyclage réfère à la valorisation de matières organiques résiduelles par leur bioconversion par les insectes.